Guide d'achat de Noël

Table des matières

Débuter avec les « drones / multi-rotors »

1.     Choisir un drone

  • Introduction
  • Qu'est-ce qu'un drone ?
  • Gamme de drones de l’amateur à l’expert

  • Qu’est ce que le FPV Racing ?

2.     Apprendre à voler

  • Mode 1 et 2
  • Peut-on piloter sous la pluie ?
  • Que signifie le sigle « RTF » ?
  • Que signifie le sigle « BNF » ?
  • Que signifie le sigle « ARF »
  • Votre premier décollage
  • Effet de sol ?
  • Trims ?

3.     Simulateur de vol pour drone

  • Tester des simulateurs avant d’utiliser un drone

4.     Réglementation en matière de drones

  • Connaître la loi avant de commencer à piloter

5.     Prises de vues aériennes

  • Les drones avec caméra intégrée
  • Les drones pour caméras embarquées (GoPro,...)
  • Les drones pour appareils photographiques (compacts, bridges, reflex et hybrides)

 

Débuter avec les « drones / multi-rotors »

Bien que les drones fassent aujourd’hui partie de notre quotidien et soient la raison de nombreux sujets d'actualités, ils restent un marché complexe qu'il convient de détailler pour permettre aux amateurs de s'initier et de découvrir au mieux cet univers.

En effet, pouvoir détenir son propre drone, piloter ou encore réaliser ses propres prises de vues aériennes, attire de plus en plus d'adeptes. En cela, ce guide détaillé permettra de répondre à vos questions et de débuter dans les meilleures conditions. Ces quelques conseils vous aideront à appréhender tout ce qui attrait à la pratique du drone, vous donnant les clés de compréhension dans des sujets tels que les bonnes affaires, les erreurs à éviter ou à proscrire ainsi qu’une connaissance générale autour des drones.

Qu'est-ce qu'un drone ?

Un drone ou UAV (Unmanned Aerial Vehicle) est un aéronef inhabité, autonome ou piloté à distance par un opérateur via une radiocommande. Il est susceptible d'effectuer des tâches spécifiques telles que le vol, porter des charges ou encore réaliser des photos et vidéos aériennes.

1.     Choisir son drone

La sélection des derniers modèles en matière de drone est complexe, tant par la variété des drones proposés que par leurs caractéristiques. Pour cela, il sera effectué une catégorisation de drones sur une échelle de 1 à 5, allant des bons plans à budget raisonnable destinés aux débutants, jusqu'aux drones professionnels ou de loisir pour les utilisateurs confirmés.

 

Micro Drone Ultra Small Quad FAZE RTF Hobbyzone

29,90 €

http://www.droneshop.com/micro-drone-ultra-small-quad-faze-rtf-hobbyzone

Comme tout débutant il vaut mieux commencer petit pour ensuite envisager plus grand. Le Faze remplit parfaitement cette tâche et sera idéal pour découvrir le monde du drone. Le Faze est notamment remarquable par sa nervosité et sa vivacité. En effet, sa rapidité nécessite une maîtrise minutieuse des commandes pour le manœuvrer avec souplesse. Ainsi, pour contrôler des drones professionnels ou de loisir, c'est le point de départ le plus adéquat pour réussir.

TWISTER QUAD 2.4G RTF MODE 2

64,90 €

http://www.droneshop.com/quadricoptere-hexacopter/quad-flyer-quadcopter/twister-quad-24g-rtf-mode-p-48665.html

Sans doute le drone le plus complet pour les débutants, le « Twister quad » est un drone excellent pour parfaire sa formation de pilotage. Il se situe dans la continuité des micro-drones (Faze, Neon-x etc...) et offre de multiples fonctionnalités présentées ici.

 

Hubsan X4 H107C HD RTF Mode 2 - Hubsan

84,90 €

http://www.droneshop.com/hubsan-x4-h107chd-version-hd-720p-rtf-m2

Ce petit drone aux caractéristiques atypiques vous fera découvrir les joies de vos premières retransmissions vidéo en HD. Il possède une résistance accrue aux chocs, ce qui en fait un drone de choix parmi les attentes de nos clients.

 

 

Blade Drone Mach 25 FPV Racer BNF

 

FPV racer TB250 kit eTurbine

 

449,00 €

209,00 €

http://www.droneshop.com/blade-drone-mach-25-fpv-racer-bnf-2-batterie-offerte-pendant-la-precommande

http://www.droneshop.com/fpv-racer-tb250-kit-eturbine

 

 

 

Après avoir acquis une meilleure prise en main, découvrez le « Blade drone Mach 25 » pour FPV Racing. Véritable bijou de puissance pour les courses en immersion, ce drone vous apportera des sensations fortes garanties.

Le eTurbine TB250 quant à lui est un drone pour FPV Racing livré entièrement monté et disponible à prix réduit, idéal pour se lancer dans la discipline.

Qu'est- ce que le FPV Racing ?

La course en « First Person View » c'est-à-dire en « vue à la première personne », est un phénomène de mode assez récent et en plein essor. Le FPV Racing vous permet de vivre en temps réel via une caméra fixée sur le drone, les prises de vues ainsi que les mouvements de votre appareil comme si vous y étiez. Dans ces courses de drones, les pratiquants se ruent à pleine vitesse au ras-du-sol au travers d’obstacles afin de franchir le premier la ligne d’arrivée. Le tout est retransmis directement sur un écran ou sur des lunettes spécifiques pour une immersion totale.

Rejoignez ici le monde du FPV Racing : « http://www.droneshop.com/fpv-racing »

 

Phantom 3 Professional - DJI

1 399,00 €

http://www.droneshop.com/phantom-3-professional-dji

dji_ph3p-3.jpg.png

Le drone culte de DJI, le Phantom 3 Professional, est un croisement entre le Phantom Vision+ et son système de vidéo et retransmission, et le très High Tech DJI Inspire avec ses fonctions intelligentes et son système de vol en milieu fermé. Véritable concentré de technologie, ce drone comporte tous les éléments désirés par un pilote chevronné, que ce soit l'autonomie, ou encore le design en passant par l’ergonomie, tout est présent dans ce drone pour en faire une véritable référence dans le milieu des drones de prises de vue aériennes.

 

 

2.     Apprendre à voler

 

Avant de commencer à voler, quelques notions de base restent à connaître, notamment au niveau de la prise des commandes :

Vous pouvez selon les drones, déterminer votre mode de vol, soit le « Mode 1 » soit le « Mode 2 ». Cette sélection vous permet de choisir l'ordre des manettes de votre radiocommande.

  • Mode 1 : Manette des gaz à droite et manette directionnelle à gauche
  • Mode 2 : Manette des gaz à gauche et manette directionnelle à droite

 

 

Les gaz permettent avec un mouvement du bas vers le haut de faire monter l'appareil et à l'inverse de le faire descendre. Ils servent par exemple à faire pivoter le drone sur lui-même. Cette option ne permettant pas de diriger le drone, il faut donc utiliser simultanément la manette directionnelle et les gaz afin de réussir au mieux ses panoramas photos et vidéos aériennes. Plus votre contrôle du drone sera souple et maîtrisé, plus vos sensations seront fortes, notamment avec des drones professionnels ou FPV.

 

Peut-on piloter sous la pluie ?

Les vols par temps pluvieux ne sont pas conseillés car les risques d'infiltration d'eau peuvent endommager l'émetteur et court-circuiter l'appareil.

 

Que signifie le sigle « RTF » ? (exemple : http://www.droneshop.com/hubsan-h107c-rtf)
 

De l'anglais "Ready To Fly", sa traduction signifie "Prêt à voler". L'appareil est livré pour que vous puissiez commencer à voler dès la réception de celui-ci ! On retrouve donc généralement, en plus de l'appareil, une radiocommande, une batterie ainsi qu'un chargeur.

 

Que signifie le sigle « BNF » ? (exemple : http://www.droneshop.com/blade-chroma-bnf)
 

De l'anglais "Bind and Fly", sa traduction signifie "Appairer et voler". Il arrive parfois qu'un appareil soit livré en BNF, c'est à dire que le kit commandé ne comprenne pas de radiocommande. Il est donc nécessaire de s'être équipé au préalable d'une radiocommande compatible avec l'appareil ou la marque achetée. Dans la plupart des cas, le produit est livré avec batteriechargeur et récepteur.
 

Que signifie le sigle « ARF » ? (exemple : http://www.droneshop.com/flame-wheel-f550-arf-dji )
 

De l'anglais "Almost Ready To Fly", sa traduction signifie "Presque prêt à voler". L'appareil est fourni seulement avec sa structure. Les pièces comme le moteur, le récepteur, la batterie et la radiocommande sont à acheter et à monter par vous même (à part la radiocommande). Pour les allergiques au bricolage, l'achat d'un appareil ARF est à éviter !

 

Votre premier décollage

Au démarrage, allumer dans un premier temps la radiocommande et dans un second temps le drone, puis attendre quelques secondes pour effectuer la connexion entre la télécommande et le drone. Ensuite, bien vérifier que les diodes s’allument normalement sur l'appareil.

 

Lors du premier décollage prévoyez un périmètre assez large autour de vous, au moins 2 ou 3 mètres carré, même si le drone est censé décoller verticalement. En effet, il se peut qu’il ne soit pas réglé de façon optimale et qu’il dévie. Une fois les réglages de la radiocommande effectués avec les « Trims » vous pourrez de nouveau décoller en toute sécurité. A cela, ajoutez des gaz au décollage pour éviter « l'effet de sol » qui peut faire dévier latéralement le drone. Effectuez cette manœuvre notamment pour stabiliser les drones les plus imposants.

 

Effet de sol : Phénomène qui se manifeste lorsqu'un appareil vole près du sol par une augmentation de la portance et une diminution de la traînée. L'air chassé vers le bas se retrouve bloqué par la présence du sol et s'y comprime légèrement avant de changer de direction.

 

Trims : Les trims permettent de régler le niveau 0 de chaque fonction des joysticks de la radiocommande. Le niveau 0, c’est la position centrale du joystick lorsqu’il est relâché. Sans ces réglages, votre appareil peut dévier sans action de votre part au lieu de rester stable. Pour contrer ces mouvements parasites, il faut utiliser les trims dans la direction opposée au déplacement. Les trims sont les petits curseurs ou boutons généralement situés à côté des joysticks.

 

 

3.     Simulateurs de vol pour drone

 

Si vous désirez savoir exactement ce qui vous attend avant de démarrer avec un drone, une alternative intéressante s'offre à vous, les simulateurs de vol pour drone. Il s’agit de logiciels ou applications mobiles qui vous permettent de prendre les commandes d’un drone et de retrouver les conditions de vol rendues de façon extrêmement réalistes. Deux produits sont susceptibles de vous convenir pour anticiper vos futurs achats :

  • L'application simulateur de vol « AR.Drone » de Parrot, disponible uniquement pour iOS (1,79 €) et pour Android (1,76 €)
  • Le logiciel Phoenix 5 (88,00€)

(http://www.miniplanes.fr/simulateur-phoenix-v50-1)

  • Logiciel FPV gratuit sur internet

 

Ces logiciels et applications vous permettront de réaliser une prise en main sur des drones dans les meilleures conditions afin de vous familiariser avec les commandes. De plus, ces logiciels ont aussi l'avantage de vous laisser vous exercer sans risques d'endommager votre appareil et vous permettent de recommencer à votre guise.

Le logiciel Phoenix 5 vous permettra quant à lui de bénéficier d'une radiocommande compatible sur vos futurs drones débutant, de loisir ou encore professionnels.

 

 

4.     Réglementation en matière de drones

 

Pour assurer la sécurité des personnes et des autres aéronefs, il est de votre responsabilité de prendre les mesures suivantes :

L’utilisation d’un drone dans des conditions d’utilisation non conformes aux règles édictées pour assurer la sécurité est passible d’un an d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende en vertu de L’article L.6232-4 du code des transports.

10 principes pour voler en conformité avec la loi :

Pour plus d’information rendez-vous sur le site de la direction générale de l’Aviation civile :

http://www.developpement-durable.gouv.fr/Drones-civils-loisir-aeromodelisme

  1.  Je ne survole pas les personnes. J’utilise mon drone en veillant à ne pas mettre en danger les personnes et les véhicules à proximité. Je ne les survole pas et conserve une distance minimale de sécurité. Je reste bien éloigné de tout rassemblement de personnes.
  2. Je fais toujours voler mon drone à une hauteur inférieure à 150m. Je respecte toujours cette hauteur maximale afin de limiter les risques de collision entre mon drone et un aéronef. Dans tous les cas, je n’entreprends pas un vol ou j’interromps un vol en cours, si un aéronef se trouve à proximité.
  3. Je ne perds Jamais mon drone de vue. Je conserve mon drone à une distance telle qu’il reste facilement visible à l’œil nu et je le garde à tout instant dans mon champ de vision. Les vols en immersion (FPV) à l’aide de lunettes de vision synthétique sont uniquement possibles lorsqu’une seconde personne conserve le drone dans son champ de vision et est en mesure à tout instant et aisément de reprendre les commandes du drone.
  4. Je ne fais pas voler mon drone au-dessus de l’espace public en agglomération. En agglomération, le survol de mon espace privé avec un drone de petite taille et sans présence de public est toléré sous réserve de respecter une vitesse et une hauteur maximale adaptées à l’environnement immédiat (bâtiments, arbres, …) et permettant de limiter les risques en cas de perte de contrôle. Je n’utilise en aucun cas mon drone au-dessus de la voie publique.
  5. Je n’utilise pas mon drone à proximité des aérodromes. Je n’utilise pas mon drone à proximité de tout terrain d’aviation pouvant accueillir avions, hélicoptères, planeurs, ULM, etc. La distance minimale à respecter est de l’ordre de 5 km, et atteint 15 km pour les aérodromes les plus importants (ceux dont la piste dépasse 1 200 m).
  6. Je ne survole pas de sites sensibles. Certains sites sensibles et leurs abords sont interdits de survol. Il s’agit par exemple des centrales nucléaires, de terrains militaires, de monuments historiques ou encore de réserves naturelles et parcs nationaux. Je me renseigne sur l’existence de tels sites avant d’entreprendre un vol.
  7. Je n’utilise pas mon drone la nuit. Pour assurer la sécurité des aéronefs volant à basse altitude, comme les hélicoptères réalisant des opérations de secours, la réglementation interdit l’utilisation de drones la nuit, même s’ils sont équipés de dispositifs lumineux.
  8. Je respecte la vie privée des autres. Les personnes autour de moi et de mon drone doivent être informées de ce que je fais, en particulier si mon drone est équipé d’une caméra ou de tout autre capteur susceptible d’enregistrer des données les concernant. J’informe les personnes présentes, je réponds à leurs questions et je respecte leur droit à la vie privée. Je m’abstiens d’enregistrer des images permettant de reconnaître ou identifier les personnes (visages, plaques d’immatriculation …) sans leur autorisation.
  9. Je ne diffuse pas mes prises de vues sans l’accord des personnes concernées et Je n’en fais pas une utilisation commerciale. Toute diffusion d’image doit faire l’objet d’une autorisation des personnes concernées ou du propriétaire dans le cas d’un espace privé (maison, jardin, etc.) et doit respecter la législation en vigueur (notamment la Loi du 6 janvier 1978 modifiée dite « Informatique et Libertés »). Toute utilisation de drone dont l’objectif est l’acquisition de prises de vues destinées à une exploitation commerciale ou professionnelle est soumise à des exigences spécifiques et nécessite la détention d’autorisations délivrées par la direction générale de l’Aviation civile. Pour plus d‘informations à ce sujet : http://www.developpement-durable.gouv.fr/Effectuer-des-activites.html
  10. En cas de doute, je me renseigne. Rendez-vous sur le site de la direction générale de l’Aviation civile pour plus d’informations. Les fédérations d’utilisateurs ainsi que la Commission nationale de l’informatique et des libertés sont également des sources d’information utiles.
    DGAC (direction générale de l’Aviation civile) : http://www.developpement-durable.gouv.fr/Drones-civils-loisir-aeromodelisme

CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés): www.cnil.fr
(Fédération Française d’AéroModélisme) : www.ffam.asso.fr
(Fédération Professionnelle du Drone Civil) : www.federation-drone.org

 

5.     Prises de vues aériennes

 

L'utilisation de drones est de plus en plus répandue dans de nombreuses activités en raison de ses fonctionnalités variées. La fonction la plus recherchée pour les professionnels recherchant qualité et praticité est celle de la prise de vue aérienne. Étonnant bijou de technologie, le drone ou de son autre nom « multi-rotors » permet de réaliser des photographies et vidéos de grande qualité et d'une précision optimale. Pour cela, il convient de déterminer quels types de drones proposent ces services, ce que nous diviserons en trois catégories :

  • Les drones avec caméra intégrée
  • Les drones pour caméras embarquées (GoPro,...)
  • Les drones pour appareils photographiques (compacts, bridges, reflex et hybrides)

 

Drones – Caméras intégrées

http://www.droneshop.com/phantom-3-professional-dji

 

Avec l'essor de l'univers du drone, de plus en plus de constructeurs proposent à leurs clients des caméras directement intégrées aux multi-rotors, qui concurrencent même la caméra de la marque internationale bien connue du grand public, la « Go Pro ». Celle du Dji Phantom 3 Professional notamment, offre une caméra dernier cri en 4K permettant des images et vidéos en ultra-haute définition. La performance de sa résolution optique pousse l'appareil à réaliser des photos en 12M pixels. Véritable concentré d’excellence, ce drone peut convenir autant aux amateurs qu'aux plus expérimentés des télé-pilotes. D'autres marques proposent aussi ce genre de produits telles que Parrot ou encore Blade.

Drones – Caméras embarquées

http://www.droneshop.com/solo-3d-robotics

Malgré l'arrivée de caméras haute définition et de qualité similaire, la GoPro reste la marque de référence sur le marché des caméras embarquées et la plus sollicitée parmi nos clients. Que ce soit pour son design étanche et élégant ou encore son incroyable qualité d'image, de nombreux drones sont aujourd'hui compatibles avec ce type de caméra tel que le SOLO de 3DR, un drone dédié à la prise de vue aérienne. Associé à la puissance de la GoPro Hero, il enregistre des images et vidéos d'une qualité exceptionnelle. La nacelle stabilisée (en option) du Solo de 3DR fonctionne en lien direct avec le système embarqué du drone afin d’exécuter de manière automatique des clichés intelligents.

 

Drones – Appareils photos (compacts, bridges, reflex et hybrides)

http://www.droneshop.com/s1000-dji-innovation

 

Maintenant que vous disposez d'une expérience suffisante, si vous souhaitez passer à une catégorie de drones plus impressionnante, capable d’embarquer plusieurs kilos de matériels tels que vos objectifs photographiques, n'hésitez plus, le Dji S1000 est fait pour vous. Véritable fleuron de l'enseigne Dji, ce multi-rotors octocoptère professionnel saura vous apporter une entière satisfaction de vol dans toutes vos prises de vues aériennes. Il peut notamment embarquer tout type de nacelles Z15 (Nex5R/Nex5N/Nex7N, GH2, GH3, 5D Mark 3, etc.) et est optimisé par un contrôleur de vol A2

Conçu afin de pouvoir être utilisé par des personnes souhaitant disposer d'un outil performant, Il répond donc parfaitement aux besoins des professionnels.

 

Les compacts : Sont les plus petits des appareils photo. On l'appelle aussi Appareil Photo Numérique (APN). La spécificité du compact est de proposer à l’utilisateur un condensé de technologie automatique, répondant à la devise « point & shoot » viser et appuyer. En clair, il n’y a rien d’autre à faire que zoomer, puis déclencher. Petit, discret et léger, c’est l'appareil idéal de la photo de tous les jours.

 

Les bridges : Une gamme au dessus du compact, le bridge bénéficie d'une meilleure optique, un zoom puissant, une meilleure gestion du bruit numérique, et la possibilité d’utiliser des réglages manuels. L’ergonomie du boîtier est également meilleure, facilitant sa prise en main et améliorant grandement le confort d’utilisation En contrepartie, ils sont plus encombrants.

 

Les reflex : Leur qualité d’image est optimale et ces appareils sont très rapides. Ils possèdent de bons viseurs optiques et une bonne ergonomie. Cette catégorie est scindée en deux en fonction de la taille du capteur, la plupart des reflex grand public étant de type capteur APSC, et les appareils professionnels plutôt équipés de capteurs plein format (de la taille de nos anciens négatifs du temps de l’argentique).

 

Les hybrides : Cette catégorie est toute récente, il s’agit d’appareils de petite taille, mais présentant la qualité d’image des reflex ainsi que la possibilité de changer d’objectif. Ceci se fait souvent au détriment de la rapidité et de l’ergonomie.